Contre la multiplication des établissements HORECA à Saint-Gilles

Depuis quelques années, le tissu commercial de certains quartiers saint-gillois change de visage. Les habitants et les commerçants remarquent l’augmentation exponentielle des établissements HORECA. Dans une même zone, on rencontre une concentration très importantes de restaurants et de cafés. Ce qui engendre, de multiples nuisances pour les riverains. Ces nouveaux centres n’enrichissent pas le quartier, au contraire ils empêchent l’installation de nouveaux services/commerces variés de proximité nécessaires aux habitants.

Les Saint-Gillois habitant les rues de Tamines/Ch. De Waterloo/Avenue A.Demeur/place Morichar/place van Meenen estiment que leur quartier est déjà bien assez fourni en restaurants et cafés divers. Rien que dans cette petite zone, on peut dénombrer 16 établissements HORECA (cafés/restaurants/traiteurs confondus). Il est donc aisé de comprendre rapidement tous les désagréments que cela engendre (nuisances sonores nocturnes, stationnement sauvage, débris clandestins, altercations, encombrement des trottoirs parfois par des terrasses démesurées et fermetures tardives de celles-ci.…).

Fin août 2017, une demande de permis est introduite concernant le 27 rue de Tamines, bâtiment appartenant à la Régie foncière de Saint-Gilles. L’objet de la demande consiste en un changement d’utilisation d’un commerce (ancien coiffeur) en restaurant, traiteur et épicerie fine. Il est également prévu le placement de deux cheminées non domestiques en intérieur d’îlot ainsi que l’installation de nouvelles enseignes. Ce nouveau restaurant n’apporte rien de neuf au quartier.

Nous nous mobilisons donc contre l’ouverture prochaine de l’établissement qui a reçu un avis favorable de la commission de concertation fin septembre 2017 malgré de nombreux opposants. (16 lettres d’opposition pour 2 soutiens). 

Nous nous mobilisons contre la politique de la commune saint-gilloise d’ouvrir ce genre d’établissements sans analyser le tissu commercial déjà existant. La politique communale pro-horeca nous fait craindre la multiplication de ce genre de transformation. Il existe de nombreuses surfaces commerciales oubliées qui pourraient devenir des futurs restaurants ou cafés et ainsi perturberaient la tranquillité des intérieurs d’ilots .

Nous savons tous que Saint-Gilles est une commune très active et festive mais ne laissons pas la place aux dérives. La vie nocturne ne doit pas primer au détriment de ses habitants. Nous demandons aux responsables communaux et regionaux de prendre leurs responsabilités et d’adopter les mesures nécessaires pour mettre fin à cette situation

 


Saint-Gilles au calme    Contact the author of the petition

Facebook