PETITION CONTRE LES INVASIONS BABARES

L’imam Houcine Laâbibi s’empare, une fois de plus et par la force, du patrimoine culturel tunisien.

Faisant fi des lois et des institutions de l’État et fort de l’appui des ministres de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et des affaires religieuses comme du président du mouvement de la Nahdha, tous les quatre signataires, le 12 mai 2012, d’une convention agréant la régénération de l’enseignement traditionnel zaytounien, H. Laâbidi en lève les scellés apposés en 1958, s’érige en unique successeur de tout l’ancien establishment de la vieille institution et s’octroie le titre tant le titre de cheikh de la Grande Mosquée que le droit de se saisir  de ses anciens espaces d’enseignement et médersas.

Le 8 décembre 2013, accompagné d’un groupe de jeunes gens fanatisés et violents, il  opère une véritable razzia sur la médersa al-Hamzia, bien de la Municipalité de Tunis,  en déloge les associations qui l’occupaient et s’approprie le fonds historique du hay ez-zeytouni.

De telles pratiques sont inadmissibles, elles sont d’autant plus graves que les défenseurs de l’Etat de droit  se portent en accusateurs face à ce qu’ils considèrent comme des atteintes aux bonnes mœurs ou au sacré.

Face à ces dérives venues d’un autre âge,  aux procès non fondés, à la violence  et à l’incontestable  protection apportée par les autorités aux faux-dévots et autres groupes dont la violence égale  l’arrogance,

-                     Nous, signataires de cette pétition, dénonçons la mainmise sur la grande Mosquée, les médersas et les bibliothèques, la violation et la destruction des lieux saints, (Saïda Al-Manoubia, Sidi Abdelaziz, Sidi Bou Saïd al Béji) et la détérioration du patrimoine culturel  national.

-         Nous accusons particulièrement pour leur laxisme « sélectif » les ministres de l’éducation, de l’enseignement supérieur de la culture, des affaires religieuses et surtout de l’intérieur, aucune enquête n’ayant abouti à des traductions  devant la justice et à des sanctions.

-                     Nous appelons les autorités à faire respecter la loi en toute impartialité et en toute équité, à sanctionner la violence, à sauver le patrimoine culturel tunisien, à préserver l’enseignement public des dangers qui le menacent et les espaces culturels de la mainmise des extrémistes religieux.

- Soutenons le Président de la Municipalité de Tunis et envisageons de nous porter partie civile contre ces groupuscules d’extrémistes religieux et contre le cheikh autoproclamé de La Grande Mosquée, Houcine Lâabidi, afin que cessent les attaques organisées contre les institutions de l’État.

 

 


Association Tunisienne de Défense des Valeurs Universitaire. Mail : atdvutunisie@gmail.com    Contact the author of the petition

Sign this Petition


OR

Your email address will not be published on our site. However, the author of the petition will see all the information you provide on this form.

You will receive an email with a link to confirm your signature. To ensure you receive our emails, please add info@petitions24.com to your address book or safe senders list.
Facebook